Tout a une histoire...

par Rings & Needles :

 

Avant d'être un phénomène à la mode, le piercing est un acte qui a des origines tribales d'un peu partout dans le monde et d'époques différentes. En effet, dans bien des sociétés primitives, on a utilisé les bijoux corporels, tout comme le tatouage ou les scarifications, soit pour des raisons purement esthétiques, soit de manière rituelle pour affirmer son appartenance à une caste particulière. En Occident, ces pratiques ne sont réellement "en vogue" que depuis la fin des années 80' : d'abord aux USA dans le milieu gay, puis en Europe dans certaines scènes musicales.

 

Jean-Paul Gaultier a été un des premiers à nous faire (re)découvrir le piercing en France en fin d'année 1993 ou début 1994 (nous ne savons plus exactement !) avec un de ses défilés diffusé à la télévision. Jusqu'à ce jour, on n'avait encore jamais vu de piercings présentés au grand public. Le piercing était à l'époque considéré comme une pratique marginale et sado-masochiste !

 

Eh oui, le piercing n'est connu en France que depuis 1994. Le premier studio de piercing français fut ouvert à Paris sous franchise américaine, en novembre 1994 (en même temps que nous débutions). Avant cette date, il fallait aller à Londres ou à Amsterdam pour se faire percer (ce que nous avions fait en mars 1994).

Depuis, peu de studios réservés uniquement au piercing existent en France, les studios de tatouage se chargeant la plupart du temps de proposer ce service.

Aujourd'hui, le phénomène a pris de l'ampleur et il touche de plus en plus de personnes, de tous milieux et de tous âges. En règle générale, on se fait percer par coquetterie.Cette pratique n'est plus "réservée" à une tranche marginale de la population comme à ses débuts en 1995.

 

Le piercing le plus demandé reste celui du nombril.

 

Ceux du cartilage d'oreille et de la narine sont en forte progression dans les studios de piercing et non plus en bijouterie car une majorité de personnes prend conscience de la mauvaise utilisation du "pistolet à oreilles" qui devrait d'ailleurs être interdit.

 

La classe d'âge la plus représentative est celle des 15-20 ans avec une majorité pour les filles.

Dyanco Piercing